Chico Fils Sergio : « Je viens avec de grandes ambitions.» Assobo Pelias Michel : «Faire le nécessaire pour convaincre le coach.»

Ils sont là ! Les deux attaquants camerounais, Chico Fils Sergio et Assobo Pelias Michel, sont arrivés à Alger, hier en début d’après-midi, à bord d’un vol de la compagnie Royal Air Maroc. Attendu à 11h30, ce n’est finalement que vers 13h35 que l’avion en provenance de Casablanca s’est posé sur le tarmac de l’aéroport d’Alger. Il a fallu ensuite pas moins de trente minutes pour que les deux joueurs effectuent les formalités policières, douanières et récupèrent leurs bagages. C’est donc après une demi-heure qu’ils ont fait leur apparition dans le hall de l’aéroport international Houari-Boumediène.
Leo, leur manager, était à l’accueil
Tous les deux natifs de Douala, Chico Fils Sergio et Assobo Pelias Michel n’ont trouvé aucun dirigeant du club de Soustara à leur accueil, mais plutôt un compatriote à eux, Leo en l’occurrence. Accompagné par un ami, le manager des deux attaquants a été le premier à leur parler. Après s’être assuré qu’ils sont bien arrivés et qu’ils ne manquaient de rien, il s’est isolé les laissant répondre aux questions des journalistes venus spécialement recueillir leurs premières impressions à leur arrivée en Algérie. Bien que fatigués, c’est avec un grand plaisir que les deux joueurs ont répondu à nos questions, avant de quitter les lieux pour regagner leur lieu d’hébergement.
Ils sont hébergés à l’hôtel Sidi Thameur
Conscient qu’ils avaient besoin de se reposer, après le long voyage qu’ils venaient de faire, le manager des deux joueurs, et après les quelques minutes qu’il nous a accordées pour les interviewer, est revenu à la charge pour nous demander de lui permettre de les conduire à leur lieu d’hébergement. Voulant savoir où ils allaient résider pendant leur séjour en Algérie, Leo nous dira que c’est à l’hôtel Sidi Thameur qu’ils prendront leurs quartiers. Un bon choix puisque cet établissement n’est situé qu’à quelques mètres du stade Omar-Hamadi. Choisi parmi les nombreuses propositions, Chico Fils Sergio et Assobo Pelias Michel, qui effectueront une série de tests avec le souhait de décrocher un contrat professionnel en Algérie, ont eu donc droit à quelques heures pour récupérer leurs forces, vu qu’ils étaient attendus à Bologhine dans la soirée d’hier.
—————-
Chico Fils Sergio : « Je viens avec de grandes ambitions »
Après une expérience au Bangladesh, Chico Fils Sergio, qui bouclera ses 20 ans au mois d’octobre prochain, annonce la couleur et affirme que s’il est là en Algérie, c’est bien sûr pour montrer qu’il a les capacités de porter les couleurs d’un des plus grands clubs du championnat.
Tout d’abord, soyez le bienvenu en Algérie, comment s’est déroulé votre voyage ?
A ce sujet, je vous assure que tout c’est déroulé à merveille. Comme Pelias, je suis fatigué, mais après quelques heures de repos, je suis sûr que tout ira bien.
Parlez-nous un peu de vous ?
Chico Fils Sergio. Je suis né à Douala et j’aurai bientôt 20 ans. Je suis un attaquant de prédilection. En plus d’avoir défendu les couleurs d’une équipe locale, j’ai vécu une expérience professionnelle en Asie, plus précisément au Bangladesh. A présent, j’ai envie de relever d’autres défis. Je suis un joueur international. J’ai fait toutes mes classes en sélection. A présent, je fais partie du groupe des Espoirs.
Connaissez-vous l’USMA ?
Je sais que c’est l’une des meilleures équipes du championnat, mais aussi d’Afrique.
Vous allez être mis à l’essai pendant plusieurs jours, ça ne vous dérange pas ?
Non, pas du tout. J’ai confiance en moi, et puis c’est tout à fait normal qu’on veuille me voir de près. Je vais faire de mon mieux pour briller. Croyez-moi, je viens avec de grandes ambitions.
Quel poste occupez-vous en attaque ?
Je peux évoluer dans tous les postes, que ce soit avant-centre de pointe, deuxième attaquant et même sur les côtés, mais je préfère être aligné dans l’axe. Je sais que le club cherche un attaquant de pointe et je vais faire de mon mieux pour convaincre les membres du staff technique.
Vous venez de débarquer avec Pelias. Le connaissiez-vous bien avant ou vous avez fait connaissance dans l’avion ?
Non, je ne le connaissais pas. Nous avons fait connaissance dans l’avion.
Un seul d’entre vous pourrait être retenu, le saviez-vous ?
C’est ça le foot.
Une dernière question, plusieurs joueurs camerounais évoluent en Ligue 1 algérienne. Les connaissez-vous ?
(Après quelques secondes de réflexion) Je ne connais qu’un seul et seulement de nom, il s’agit de… Mobitang (il a eu du mal à se rappeler du nom).
—————-
Assobo Pelias Michel : «Faire le nécessaire pour convaincre le coach»
Assobo Pelias Michel est le premier joueur camerounais que nous avons rapproché. Le longiligne attaquant a accepté de répondre à nos questions. Entretien !
Tout d’abord, comment s’est déroulé votre voyage ?
Je n’ai pas à me plaindre, ça c’est plutôt bien passé. Je suis un peu fatigué, mais l’essentiel c’est d’être là et d’être bien arrivé. Et puis, je vous remercie pour l’accueil.
Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Je m’appelle Assobo Pelias Michel. Je suis né à Douala et j’ai 20 ans. Je suis un attaquant. J’ai porté les couleurs de l’équipe nationale camerounaise dans les différentes catégories. J’ai pris part à un Mondial qui a eu lieu en Colombie. A présent, je fais partie de la sélection des Espoirs. Je défends également les couleurs de l’Astre de Douala.
Avez-vous des informations à propos de la Ligue 1 algérienne ?
Non, je ne sais pas grand-chose, mais mon séjour à Alger me permettra certainement d’en avoir dans les jours à venir.
Connaissez-vous l’USMA ?
Je sais juste que c’est un grand club.
Vous allez subir des tests avec votre ami Chico Fils Sergio. Pensez-vous pouvoir convaincre les membres du staff technique ?
Je sais ce qui nous attend. Si je suis ici, c’est pour faire le nécessaire pour convaincre le coach. Je sais que le club cherche à se renforcer offensivement, et l’idée d’une expérience en Algérie me tente. Ça m’intéresse de jouer en Algérie et c’est tout à fait normal, donc je vais tout faire pour espérer séduire les membres du staff technique et ainsi faire partie du groupe.
Un seul de vous deux pourrait être retenu. Qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?
Même si ça sera extrêmement difficile à faire, j’espère que le club nous prendra tous les deux.
—————-
Les deux Camerounais seront supervisés ce soir
En plus des Espoirs du club, d’autres joueurs seront supervisés lors de cette joute qui aura lieu dans la soirée. Il s’agit des deux attaquants étrangers, à savoir Sergio Chico Fils et Assobo Pelias Michel. A Alger depuis hier, les Camerounais auront dès ce soir l’occasion de marquer des points et de tenter, chacun de son côté, de décrocher un contrat professionnel en disputant leur premier match depuis qu’ils sont dans la capitale. Ne disposant que d’une place qui sera bien sûr officiellement libre, qu’après le départ d’Abdoulaye Maïga, actuellement en Belgique où il est en train d’effectuer une série de tests à Charleroi, un seul parmi les deux attaquants pourrait être retenu en présence de Carolis Andreas.
—————-
Ferhat : «Le coach sait ce qu’il fait»
Zinedine Ferhat, que nous avons eu hier dans l’après-midi au bout du fil, nous a confié que le fait qu’il n’ait pas été aligné lors des deux premiers matchs amicaux de son équipe ne le dérange : «Le coach sait ce qu’il fait. Effectivement, je n’ai pas eu droit à une longue période de repos. J’ai même enchainé les stages et les matchs après la fin de l’exercice précédent. Naturellement, j’avais besoin de souffler. J’ai eu droit à mon retour de la sélection à quelques jours de repos, ils m’ont fait du bien et à présent je m’entraine le plus normalement du monde avec le groupe. Je suis à la disposition de Gamondi, mais s’il voit que, pour mon intérêt et celui de l’équipe, je ne dois pas être aligné, je l’accepte sans le moindre problème.» Le capitaine de l’Equipe nationale U-20 pourrait, toutefois, être incorporé pour la première fois, ce soir, à l’occasion de la rencontre qui opposera les seniors aux Espoirs, à Bologhine.
Ifossa proposé aux Usmistes
A la recherche d’un nouvel attaquant pour renforcer leur ligne offensive, en prévision du prochain exercice, plusieurs joueurs ont été proposés aux dirigeants du club de Soustara, et parmi eux figure un certain Eguakun Ifossa. Le milieu de terrain offensif du CSC a été donc proposé aux Usmistes, mais vu que son profil ne correspond pas à ce que cherchent les membres du staff technique, ces derniers ont été contraints de ne pas donner suite à cette proposition.
Les seniors affronteront les U23, aujourd’hui
Au lendemain de la reprise des entraînements, les Rouge et Noir devront enchaîner ce dimanche avec une nouvelle rencontre de préparation. Cette fois-ci, l’adversaire des coéquipiers de Mohamed Amine Zemmamouche n’est autre que l’équipe Espoirs. Cette confrontation, qui aura lieu au stade Omar-Hamadi, sera donc une bonne occasion pour Miguel Angel Gamondi de voir les U-23 à l’œuvre. Ayant affirmé, lors d’un de ses précédents points de presse, qu’il songe à faire appel à quatre ou cinq éléments issus de ladite catégorie pour renforcer le groupe. Les Espoirs usmistes doivent donc briller pour espérer taper dans l’œil du coach de l’équipe A et, pourquoi pas, le convaincre de leur faire appel dans les jours à venir pour intégrer le groupe pro.

Photo du profil de admin

Leave a Reply

Subscribe Our Monthly Newsletter

Powered by Maç Sonuçları & Canlı Skor Mobil
Translate »